Voiture électrique : quel avenir ?

Au vu du nombre toujours grandissant des véhicules électriques sur le marché automobile, ces types de véhicules semblent promis à un bel avenir. En effet, presque tous les grands constructeurs proposent plusieurs modèles de voitures électriques et prévoient de s’investir davantage sur ce segment. Ils sont également tenus de respecter l’Accord de Paris dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. Quelles sont les mesures prises par l’État pour accompagner ce basculement vers la mobilité électrique et quelles sont les conséquences sur la consommation d’électricité ? Et donc, quel avenir pour les voitures électriques ?

Les mesures incitatives à la transition vers une mobilité électrique

Pour inciter les particuliers et les professionnels à privilégier l’utilisation d’une voiture électrique qui est d’ailleurs moins coûteuse en termes d’utilisation, l’État a mis en place un plan de soutien pour le développement de la mobilité électrique. Le Gouvernement a renforcé ses actions avec des aides à l’achat de véhicules propres. Pour les particuliers, le plafond de 6 000 € de bonus écologique pour l’achat de véhicule électrique est passé à 7 000 €. Après avoir été réduit à 3 000 €, le bonus écologique pour les professionnels est désormais de 5 000 €. Par ailleurs, le plafond pour la prime à la conversion est toujours de 5 000 €, mais son accès est facilité. Du côté des professionnels, l’État maintient l’exonération de taxe sur les véhicules de société pour l’acquisition de véhicules électriques. Enfin, des initiatives locales viennent renforcer les mécanismes locaux pour privilégier le passage vers la mobilité électrique.

Le déploiement des infrastructures de recharge est essentiel pour la transition vers ce type de mobilité. Début avril 2021, la France recense plus de 37 000 points de recharge destinés au public. L’État prévoit d’installer 100 000 points de recharge ouverts au public en 2022 et 7 000 000 de points de recharge publics et privés jusqu’en 2030. Ce déploiement d’infrastructures s’accompagne d’aides financières. Par exemple, le particulier qui achète une borne de recharge et l’installe à son domicile bénéficie d’un crédit d’impôt de 75 % plafonné à 300 €. Jusqu’à fin 2021, le taux maximal de prise en charge des coûts de raccordement au réseau électrique augmentera de 40 à 75 %.

Les répercussions sur la consommation d’électricité

La percée des voitures électriques, du même acabie que la percées des utilitaires, devra être accompagnée de réseaux et d’infrastructures électriques capables de supporter les charges supplémentaires dus à l’utilisation des voitures électriques. Ce qui est un grand défi pour les gestionnaires de réseaux électriques et selon les experts en la matière, un million de véhicules électriques augmentera la consommation d’électricité de près de 5 % équivalant à 4 TWh. À cela s’ajouteront la consommation d’énergie domestique et les besoins des industriels qui sont très importants. Ainsi, malgré les allègements fiscaux, d’importants investissements sont nécessaires pour mettre en place les infrastructures pour accueillir les points de recharge d’ici 2026.

Les perspectives d’avenir du véhicule électrique

Les gaz à effet de serre émis par les voitures utilisant des combustions fossiles telles que l’essence ou le gasoil contribuent largement au réchauffement climatique. La solution pour lutter contre la dégradation de l’environnement due à ces gaz est de basculer vers la mobilité électrique pour une utilisation entrant dans le cadre du développement durable. En effet, lors de l’utilisation des voitures électriques celles-ci n’émettent pas de dioxyde de carbone. L’objectif étant d’utiliser de l’électricité bas carbone pour réduire les émissions de CO2, voire les supprimer. Les modèles électriques disponibles sur le marché sont en hausse considérable et des impacts sur la consommation d’électricité pourraient se produire.

Ces voitures électriques auront encore un bel avenir si les réseaux électriques sont adaptés aux surplus de consommation d’électricité engendrés par le basculement vers la mobilité propre. D’autre part, les infrastructures de recharge devront être suffisantes pour satisfaire les besoins des utilisateurs.

Join the discussion
Men's Runway

Commentaires récents